Le Salon Online de l'Industrie

Bien choisir un foret

Les forets sont des outils de coupe utilisés pour enlever la matière afin de créer des trous, presque toujours de section circulaire. Les forets sont disponibles en différents types et diamètres selon le type de matériau à percer ou la taille du trou requis.

 

Consulter les forets

  • Comment choisir un foret ?

    Pour choisir le foret adapté à votre activité, il vous faut tout d’abord considérer le matériau à percer. En effet, chaque matière a une masse volumique différente, qui modifie la dureté et la résistance lorsqu’on perce. Pour cette raison, il existe de très nombreux forets différents, qui doivent ainsi être plus durs que le matériau à percer.

    Les principaux critères à étudier avant de choisir votre foret sont les suivants :

    • Le type de foret : foret hélicoïdal, foret étagé, foret aléseur, foret à centrer, foret conique, foret à plaquettes.
    • Le diamètre : c’est le critère le plus sélectif.
    • La matière du foret : l’acier rapide supérieur HSS ou le mélange fritté carbure.
    • Le revêtement du foret.
    • L’angle de pointe.
    • La longueur du foret (série courte ou série longue).

    Critère de choix:

    • Le type de foret
    • Le diamètre
    • La matière
    • Le revêtement du foret
    • L’angle de pointe
    • La longueur du foret
  • Faut-il choisir un foret monobloc ou un foret à plaquettes interchangeables ?

    Foret à plaquettes de la marque Allied Machine & Engineering

    Les forets à plaquettes servent au perçage de trous de grand diamètre. Ils peuvent être utilisé à une vitesse bien plus importante que les forets monoblocs hélicoïdaux et sur une plus grande variété de matières.
    Ils sont plus économiques car leurs plaquettes sont remplaçables rapidement en cas d’usure. Ils possèdent en outre plusieurs surfaces de coupe par plaquettes.

    Les forets monoblocs ont l’avantage d’être plus rigides. Ils sont adaptés pour les petits diamètres et les tolérances serrées. En cas d’usure, ils peuvent être facilement réaffûtés.

  • Quelle matière choisir pour votre foret ?

    Forets de la marque Walter

    Les forets ou les plaquettes de coupe existent en différentes matières, chacune présentant des avantages et des inconvénients :

    • Métal dur : destiné à une utilisation générale.
    • HSS : cette matière permet un usinage à plus grande vitesse, polyvalent et moins cher qu’avec les outils en carbure.
    • Carbure : vitesse de coupe quatre fois plus importante que le HSS, mais fragile. L’affûtage est difficile pour la fonte et les aciers durs.
    • Céramique : pour hautes températures et vitesses de coupe et d’avance encore plus élevées sans formation de copeaux sur l’outil. Ce matériau est adapté par exemple pour les matières réfractaires mais pas affûtables.

    Il existe aussi plusieurs types de revêtements :

    • Revêtement de couche de dépôt en diamant : il améliore la résistance à l’usure.
    • Couche diamant : destiné aux matériaux abrasifs comme le graphite. Il présente une plus grande dureté que les couches CBN par exemple.
    • PCD : destiné à l’aluminium, aux métaux non ferreux et métaux précieux (argent et or), carbure (avant frittage), matières plastiques et caoutchouc, alliages de titane.
    • CBN : destiné aux produits aciers traités supérieurs à 45-50 HRC, fontes grises, fontes alliées au chrome trempé, alliages anti-usure à base de cobalt, nickel ou fer. Il présente une meilleure résistance aux hautes températures que les couches diamant.
  • Quel foret utiliser pour quelle matière ?

    Maintenant que vous avez déterminé quel type de foret convient à la tâche spécifique que vous voulez accomplir, il est nécessaire de vous attarder sur la matière sur laquelle le foret sera le plus efficace.

    Les forets suivants sont les plus couramment utilisés pour leur efficacité en fonction des matériaux :

    • Forets à bois : Ces types de forets peuvent être utilisés sur n’importe quel bois, qu’il s’agisse de résineux, de feuillus, de placages ou de contreplaqués, car ils ont un point central qui a une grande capacité de coupe pour tous les matériaux en bois.
    • Forets à métaux : Ces types de forets sont utilisés pour percer n’importe quel métal. Ils ont l’avantage de pouvoir être utilisés aussi pour faire des trous dans des matériaux en bois.
    • Forets pour béton et maçonnerie : Ces forets sont composés d’un arbre en acier et d’une tête en carbure de tungstène intégrée qui y est brasée. Leurs pointes sont en carbure de tungstène et sont beaucoup plus épaisses afin de supporter la haute résistance des murs en béton.
    • Forets pour carrelage et verre : Ces forets ressemblent à de petites lances. La faible vitesse de perçage est un aspect courant de ces types de forets.
    • Forets expansibles : Il s’agit de forets polyvalents qui peuvent être utilisés sur n’importe quel matériau. Ils ont un point de vis central standard qui les aide à passer à travers n’importe quel bois. De plus, ils sont dotés d’un seul éperon et d’un couteau plat qui leur permet d’être efficaces pour tous les autres matériaux. Ce sont les forets idéaux pour les grands trous, mais ils doivent être bien affûtés pour assurer une performance adéquate.

    Les différents type de forets:

    • Forets à bois
    • Forets à métaux
    • Forets pour béton et maçonnerie
    • Forets pour carrelage et verre
    • Forets expansibles
  • Quelle géométrie de foret choisir ?

    Foret étagé de la marque ALFRA

    Il existe plusieurs géométries de foret, adaptées aux différentes activités possibles et aux matières que vous allez percer.

    • Foret hélicoïdal : C’est le type d’embout universel, utilisé pour faire des trous dans le bois, le métal, le plastique et de nombreux autres matériaux. La plupart sont fabriqués en acier rapide (HSS). Cependant, ils ne conviennent pas à la maçonnerie. En général, les forets hélicoïdaux n’ont pas besoin d’avant-trous car ce sont des forets auto-démarreurs. Comme il s’agit de mèches d’usage général, elles sont un bon choix si vous en stockez dans votre armoire à outils et que vous n’avez pas un projet particulier en tête.
    • Foret étagé ou Unibit : Cette mèche est de forme conique, avec un aspect étagé. Vous pouvez percer de nombreux trous de différentes tailles dans le bois, le métal et le plastique, le tout à l’aide d’une seule mèche. Vous pouvez l’utiliser pour faire un trou et y ajouter un évidement de fraisage, ou pour agrandir un trou que vous venez de faire. Ce foret est le plus adapté pour le perçage de tôle.
    • Perçage dans le bois : Les forets supplémentaires pour le perçage dans le bois comprennent la mèche à vis sans fin, pour faire des trous rapides et propres dans les bois plus tendres, la mèche à pointe à brasure, qui réduit la tendance du foret hélicoïdal à se déplacer au début du trou, et la mèche à palette ou à bêche, pour faire des trous plus larges.
    • Perçage dans le métal: Les trépans supplémentaires pour le perçage dans le métal comprennent le trépan de repérage, utilisé pour créer un trou pilote, le trépan de carottage, pour agrandir un trou existant, et le trépan à fraiser, pour créer un trou de fraisage. Vous devez toujours ralentir la vitesse pour prolonger la durée de vie et les performances de la mèche.
    • Perçage pour la maçonnerie: La mèche de maçonnerie convient pour la brique et le béton. Sa pointe en carbure de tungstène permet de la distinguer facilement des autres embouts de votre boîte à outils. Les mèches de maçonnerie sont toujours utilisées avec des marteaux perforateurs ou des perceuses à percussion, et sont nécessaires pour installer par exemple des étagères suspendues, un miroir lourd ou des tableaux sur un mur intérieur, ou pour fixer un panier de jardin à une poutre en béton, ou pour installer un éclairage extérieur.

    La queue du foret est la partie qui va être attachée à la machine-outil. Le foret possède trois types de queues :

    • La queue cylindrique, qui nécessite un mandrin à mâchoires pour serrer le foret.
    • La queue « cône Morse », qui nécessite un mandrin conique correspondant au cône Morse.
    • La queue SDS, qui nécessite un mandrin SDS rétractable de même dimension pour réaliser un montage et un serrage automatiques.
  • Quelles sont les normes pour le foret de perçage ?

    Les principales normes pour le foret de perçage présentent les dimensions de celui-ci :

    • La norme DIN 333 : forets à centrer 60°, types R, A et B
    • La norme DIN 338 : forets à queue cylindrique, série courte
    • La norme DIN 340 : forets à queue cylindrique, série longue
    • La norme DIN 345 : forets à queue cône Morse
    • La norme DIN 1869 : forets à queue cylindrique, série extra-longue
    • La norme DIN 1870 : forets à queue cône Morse, série extra-longue
    • La norme DIN 1897 : forets à queue cylindrique, série extra-courte
    • La norme DIN 6537 : forets hélicoïdaux monoblocs en métaux durs à queue cylindrique
    • La norme DIN 6539 : forets monoblocs en métaux durs à queue cylindrique
    • La norme DIN 8037 : forets à queue cylindrique avec plaquettes en carbure pour matières métalliques
    • La norme DIN 8374 : forets étagés à queue cylindrique pour trous de passage et chanfreins pour vis à tête fraisée
    • La norme DIN 8378 : forets étagés à queue cylindrique pour avant-trous de taraudage
    • La norme DIN 8379 : forets étagés à queue cône Morse pour avant-trous de taraudage
Guides connexes
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *