Le Salon Online de l'Industrie

Bien choisir un disque dur

Un disque dur est un dispositif matériel informatique de mémoire non volatile qui permet de stocker de manière permanente les données d’un ordinateur ou d’un serveur. Les disques durs conservent les données stockées même lorsqu’ils sont éteints.

La technologie la plus commune utilise des plateaux magnétiques en rotation rapide. Ces disques sont alors appelés HDD. Ils sont de plus en plus remplacés par les disques SSD, constitués de mémoire à semi-conducteur à l’état solide.

Consulter nos disques durs

  • Comment choisir un disque dur ?

    Disque dur de la marque Toshiba

    Plusieurs éléments entrent en compte dans le choix d’un disque dur :

    • Disque dur interne ou externe ?
      • Ai-je besoin de grandes capacités de stockage ? Un disque interne sera à privilégier.
      • Ai-je besoin d’un disque portable ? Un disque externe sera la meilleure option.
    • Quel format pour mon disque dur ?
      • Les formats normalisés, définis en fonction de la taille des plateaux, vont des plus grands pour les anciens disques (19 pouces) aux plus petits (1,8 pouce).
    • Quelle capacité de stockage des données ?
      • Le choix se fera en fonction de vos besoins de stockage et de votre budget. La capacité maximale disponible actuellement sur le marché est de 16 To. Attention : la technologie évolue vite. Chaque année, une technologie nouvelle et améliorée permet d’accroître la capacité des disques durs.
    • Quelles performances ? Celles-ci dépendent :
      • de la vitesse de rotation des plateaux (en général entre 5 400 et 15 000 tr/min). Plus elle est élevée, meilleur est le débit du disque ;
      • du temps de latence (délai rotationnel) ;
      • du temps de positionnement (le temps que la tête met pour atteindre le cylindre) ;
      • du temps de transfert des données du disque à l’ordinateur.
    • Quel type d’interface ?
      • Le choix de l’interface dépend de l’architecture interne du PC.
      • Le choix de l’interface a un impact important sur la vitesse de transmission de données.
      • Les interfaces disponibles actuellement sur le marché sont les suivantes : SCSI, IDE, Serial ATA, SAS, Fibre-Channel…
    • HDD, SSD ou SSHD ?
      • Le HDD (hard disk drive) stocke les informations sur des disques magnétiques en rotation, les données sont lues par des têtes de lecture/écriture mobiles situées de part et d’autre de chacun des plateaux.
      • Le SSD (solid-state drive) est constitué de puces de mémoire flash et n’a aucun composant mécanique.
      • Le SSHD est un disque dur hybride qui contient des éléments magnétiques du HDD et un module de mémoire flash type SSD.

    Critères de choix

    • Interne/externe
    • Format
    • Capacité
    • Performances
    • Interface
  • Faut-il choisir un disque dur externe ou interne ?

    La plupart des disques durs sont internes. Cependant, des périphériques autonomes appelés disques durs externes existent. Ils permettent d’élargir l’espace de stockage disponible. Les deux types de disques durs ont leurs avantages et leurs inconvénients. Ci-dessous un récapitulatif pour vous aider à choisir la meilleure option.

    Disque dur interne de la marque Toshiba

    Les disques durs internes

    Ce sont les disques les plus répandus.
    Ils sont situés dans l’ordinateur et ne peuvent donc être utilisés que par lui.
    Il existe 2 types de disque interne : le HDD (qui fonctionne avec des disques en rotation) et le SSD (mémoire flash).

     

    Quels avantages ?

    • Ils sont toujours connectés à l’ordinateur, ce qui facilite les opérations de sauvegarde et les mises à jour.
    • Ils sont plus rapides dans le traitement des données car ils sont directement raccordés à  la carte mère de l’ordinateur.

     

    Quel inconvénient ?

    • Ils ne sont pas « plug and play »,  ils demandent des manipulations pour passer d’un ordinateur à un autre.

    Disques durs externes de la marque Seagate

    Les disques durs externes

    • Ce sont des périphériques autonomes et portables qui permettent de stocker les données en dehors de l’ordinateur.
    • Ils sont souvent situés dans un boîtier protecteur et se connectent à l’ordinateur via USB ou FireWire.
    • Certains disques externes peuvent même se connecter au wifi.

     

    Quels avantages ?

    • Ils sont très légers et portables donc peuvent être transportés facilement.
    • Ils sont « plug and play » : il suffit de les brancher pour qu’ils fonctionnent.
    • Très pratiques pour transférer des données.
      Ils peuvent être connectés à plusieurs ordinateurs sans besoin de formatage.

     

    Quels inconvénients ?

    • Ils ont en général une capacité de stockage inférieure à celle des disques internes.
    • Ils sont aussi plus lents car les données transitent par câble.
    • Le câble a plus de chance de s’abîmer à force de brancher/débrancher votre disque.
    • Étant portables, ils sont plus exposés aux chocs et il est aussi plus facile de les perdre.
  • Quelle interface choisir pour un disque dur ?

    Différentes interfaces disques de disque dur existent pour connecter un disque dur à votre ordinateur, selon que vous souhaitez équiper votre installation personnelle ou celle de votre entreprise.

     

    Pour les installations personnelles et le stockage

    PATA (Parallel ATA) ou IDE (Integrated Drive Electronics).

    • Il s’agit de l’une des plus anciennes interfaces de disque (années 1980).
    • Elle repose sur un mode de transmission parallèle.
    • La connexion se fait grâce à des câbles plats à 40-80 conducteurs.

     

    Quels avantages ?

    • Un câble PATA permet de connecter 2 disques durs à la fois.
    • Technologie éprouvée et bon marché.

     

    Quels inconvénients ?

    • La longueur maximale des câbles reliant le disque dur à la carte mère est limitée (46 centimètres – 18 pouces), rendant le choix d’emplacement du disque moins flexible.
    • Leur vitesse (66/100/133 Mo/s) est inférieure à celle des SATA.

    SATA (ou Serial ATA) est l’interface lancée en 2003 qui succède à la norme PATA. Elle repose sur la technologie de signalisation série pour stocker les données.

     

    Quels avantages ?

    • Leur vitesse (150/300/600 Mo/s) est supérieure à celle des PATA. Les programmes et les documents volumineux se chargent donc plus rapidement.
    • Les câbles SATA sont plus longs (jusqu’à 1 mètre) permettant plus de flexibilité quant au choix d’emplacement du disque.
    • Les câbles sont aussi plus fins, ce qui se traduit par un meilleur flux d’air dans le boîtier du PC, réduisant ainsi l’accumulation de chaleur au sein de l’ordinateur.
    • Il est possible de connecter plusieurs disques durs SATA car il y a 4 à 6 ports SATA sur une carte mère (contre 2 connexions PATA sur une carte mère PATA).

     

    Quels inconvénients ?

    • Les disques SATA ont souvent besoin d’un pilote de périphérique spécial pour être reconnu par l’ordinateur.
    • Un câble SATA ne peut connecter qu’un seul disque dur à la fois (contre 2 par câble PATA).

    Pour les installations en entreprise et les serveurs

    Pour une utilisation en entreprise, il est recommandé d’opter pour des disques dotés d’une interface SCSI (Small Computer System Interface). Ceux-ci offrent en effet des performances plus élevées (vitesse de transmission, opérabilité, mode multi-utilisateurs) utiles pour le stockage dynamique d’information d’entreprise sur des serveurs.

    Parmi les technologies utilisant les commandes SCSI, on note l’interface SAS (Serial Attached SCSI).

     

    Quels avantages ?

    • Les disques SAS sont plus rapides et plus fiables que les disques SATA.
    • Ils permettent des transferts de données allant jusqu’à 6 Gb/s.
    • Ils peuvent être utilisés 24h/24, 7j/7.
    • Ils ont une capacité de fonctionnement de 1,6 million d’heures à une température de fonctionnement de 45°C.

     

    Quels inconvénients ?

    • Un disque SAS est au moins 10% plus cher que son équivalent SATA.
    • Il offre moins de capacité de stockage.
    • Il est très gourmand en énergie.
  • Faut-il choisir un disque dur HDD ou un SSD ?

    SSD de la marque Delkin Devices

    Le disque dur standard HDD est le principal dispositif de stockage pour ordinateurs car il est peu onéreux et offre de grandes capacités de stockage.
    Cependant, le disque SSD tend de plus en plus à remplacer le disque classique car il présente des avantages incontestables (plus durable, sans pièce mobile).
    Mais attention, en dépit de ses nombreux atouts, le disque SSD n’est pas forcément toujours la meilleure solution. Tout dépend de ce que vous recherchez.

    Ci-dessous, nous vous présentons un tableau récapitulant les principales caractéristiques de l’un et de l’autre, pour vous guider dans votre choix.

    Caractéristiques HDD SSD
    Vitesse d’accès aux données 20 à 40 millisecondes 0.1 milliseconde
    Vitesse de transfert < 200 Mo/s > 500 Mo/s
    Taille
    (Facteur de forme)
    3,5’’ pour les ordinateurs de bureau et les serveurs, et 2,5’’ pour les portables Disponible en 2.5’’, 1,8’’ et 1,0’’
    Capacité Jusqu’à 16 To pour un prix raisonnable < 3 To
    Consommation d’énergie Importante car plusieurs pièces à faire tourner Faible ce qui augmente en plus la durée de vie de la batterie
    Fiabilité Présence de pièces mobiles qui s’usent et peuvent donc rendre le disque peu fiable à long terme. La mémoire flash garantit une meilleure fiabilité du disque
    Chaleur Plus importante en raison des pièces mobiles, ce qui peut engendrer l’usure des composants Faible
    Bruit Bruit des plateaux rotatifs et des têtes de lecture/ écriture Aucun
    Magnétisme Des aimants puissants pourraient effacer les données du disque car cette technologie repose sur le magnétisme Pas d’effet
    Prix Faible Élevé

    Il est à noter qu’un nouveau type de disque hybride a fait son apparition. Le SSHD, qui contient des éléments magnétiques du HDD et un module de mémoire flash du SSD.

  • Quel disque dur choisir pour un NAS ?

    L’un des derniers bouleversements dans le monde des disques durs est sans nul doute la montée en puissance des serveurs de stockage en réseau dits NAS (Network Attached Storage). Ils sont censés répondre à l’explosion du big data et aux besoins croissants de stockage et d’archivage des entreprises qui en découlent.

    Un serveur NAS permet de stocker des informations sur un réseau local, accessible uniquement par les utilisateurs autorisés. Il agit comme un Cloud privé.

    Il a de multiples atouts :

    • Il est plus fiable.
    • Plusieurs utilisateurs peuvent accéder au disque en même temps et à tout moment.
    • Son espace de stockage peut être facilement augmenté (mode scale-out ou en cluster).

    Disque HDD NAS ou disque HDD standard ?

    S’il existe des disques durs conçus spécifiquement pour les serveurs NAS, un disque classique fonctionne très bien dans un NAS. Cependant, les disques durs NAS ont plus d’avantages :

    • Ils sont moins gourmands en énergie et ont donc une durée de vie plus longue.
    • Ils ont un meilleur contrôle de leur consommation d’électricité en période de repos (même si le NAS fonctionne en permanence, ses disques ne sont pas sollicités en permanence).
    • Ils sont 30% plus fiables que les disques classiques.
    • Ils ont des vitesses de transmission de données importantes (jusqu’à 7 200 tr/min), ce qui permet de limiter les vibrations.
    • Ils offrent des capacités de stockage allant jusqu’à 16 To.

    Quel que soit votre choix, vous devrez prendre en compte plusieurs facteurs contraignants avant d’opter pour les disques de votre NAS :

    • Énergie : les disques fonctionnant 24h/24, 7j/7 (par exemple dans le cas de la vidéo-surveillance) seront tout le temps sous tension, optez donc plutôt pour un modèle de disque peu gourmand en énergie.
    • Chaleur : vérifiez que les disques supportent une certaine chaleur, surtout si vous souhaitez un système compact à faible ventilation.
    • Bruit : pour les NAS que vous souhaitez discrets, vous devrez regarder le nombre de décibels des disques en fonctionnement et en arrêt.
    • Vibrations : un NAS comprend plusieurs disques, les vibrations de l’un peuvent affecter les autres disques.
    • Vitesse : si vous souhaitez que votre NAS produise moins de bruit et moins de vibration et qu’il consomme moins d’énergie, vous devrez privilégier des modèles de disques à faible vitesse de rotation (<6 000 tr/min).
Guides connexes
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *