Bien choisir des chaussures de sécurité

Les chaussures de sécurité permettent de travailler en toute sécurité sans renoncer au confort. Aujourd’hui, la plupart des environnements de travail nécessitent une attention particulière, et pour cela les entreprises se trouvent de plus en plus dans l’obligation de respecter les normes qui obligent l’utilisation de chaussures de sécurité.

Ce guide a pour vocation à vous aider dans le choix de vos chaussures de sécurité. Vous trouverez ci-dessous une description détaillée des critères de choix selon votre environnement de travail et votre fonction au sein de votre entreprise.

Consulter les chaussures de sécurité

Comment choisir ses chaussures de sécurité ?

Chaussure de sécurité S3 de la marque PFANNER
Chaussure de sécurité S3 de la marque PFANNER

Pour choisir vos chaussures de sécurité, vous devez prendre en compte un certain nombre de critères, non seulement ceux liés à la sécurité des personnes, comme le choix de la classe de protection et les protections complémentaires à prévoir, mais aussi ceux liés à l’esthétique et au confort des personnes qui les porteront, par exemple les matières utilisées et la forme de la chaussure. Si vous travaillez en Europe, vous devez bien sûr vous assurer que les chaussures que vous choisirez ont le marquage CE. Vous devrez aussi vérifier que celles-ci répondent parfaitement aux normes de sécurité qui concernent les risques liés à votre activité. Pour les chaussures de sécurité, la norme EN ISO 20345:2011 définit les différents critères en fonction des protections que vous devrez prendre en compte. Attention, il ne faut pas confondre « chaussures de sécurité », « chaussures de protection » et « chaussures de travail ». Lors du choix de vos chaussures, il faudra donc tenir compte des différences liées principalement à la présence d’un embout de protection, à savoir :

  • chaussures de sécurité EN ISO 345 : embout de protection résistant à un choc de 200 joules.
  • chaussures de protection EN ISO 346 : embout de protection résistant à un choc de 100 joules.
  • chaussures de travail EN ISO 347 : absence d’embout de protection.

Les principaux critères de choix :

  • matière
  • type de protection
  • normes
  • confort

Pourquoi porter des chaussures de sécurité ?

Les blessures aux pieds représentent environ 7 % des sièges de lésion des accidents du travail. Les chaussures de sécurité doivent être fournies, entretenues et remplacées par l’employeur. Les salariés doivent porter ces chaussures dès lors qu’ils doivent travailler ou circuler dans des zones à risque. L’inspection du travail est en droit de sanctionner l’employeur si celui-ci ne met pas à disposition de chaque salarié des chaussures de sécurité adaptées.

Les chaussures de sécurité sont avant tout étudiées pour protéger les pieds de l’utilisateur, mais les chaussures classées ESD permettent aussi de protéger les composants électroniques des décharges électrostatiques.

Vérifiez le Code du travail de votre Pays; normalement, la loi impose le port de chaussures de sécurité dans les environnements à risque.

Quelles chaussures de sécurité choisir ?

Exemple de chaussures de sécurité anti-perforation de la société Jalas
Exemple de chaussures de sécurité anti-perforation de la société Jalas

Le choix des chaussures de sécurité va dépendre du niveau de protection dont vous avez besoin tout en prenant en compte des critères de confort, d’esthétique et de prix.

Toutes les chaussures qui répondent à la norme EN ISO 20345:2011 sont équipées d’un embout anti-écrasement qui résiste à une énergie de 200 joules. Les chaussures de sécurité doivent aussi être antidérapantes au minimum sur des sols lisses et gras en milieu industriel et les semelles doivent résister aux hydrocarbures. Il faudra éventuellement vérifier si les semelles sont classées anti-perforation, notamment pour les interventions dans des ateliers mécaniques, antistatiques, notamment pour les ateliers sensibles aux décharges électrostatiques, ou ignifuges, par exemple pour les ateliers de soudure. Les chaussures doivent aussi présenter une bonne résistance à l’abrasion pour éviter une usure prématurée.

Après avoir déterminé les types de protection nécessaires, l’un des premiers critères pour pouvoir choisir les chaussures les plus confortables possible est de définir si les salariés concernés peuvent porter des chaussures basses ou s’il faut privilégier des chaussures montantes. Vous pourrez ensuite décider si les chaussures peuvent être en cuir ou en tissu, ou si elles doivent être en matières polymères pour assurer une bonne étanchéité. La matière choisie déterminera bien souvent le poids des chaussures : plus les matières seront légères, plus les chaussures seront confortables. Un autre élément essentiel à considérer pour le confort des chaussures est le type de matériau utilisé pour l’embout de protection.

En règle générale, les chaussures de sécurité « chaussent grand », mais vous devez éviter de commander des chaussures avec des pointures inférieures à celles utilisées habituellement, car les fabricants anticipent en fait le port de chaussettes épaisses, voire de chaussettes de sécurité, pour améliorer le confort de l’usager.

Le principaux types de protection des chaussures de sécurité :

  • anti-perforation
  • anti-abrasion
  • antidérapante
  • antistatique
  • ignifuge

Quelles sont les normes des chaussures de sécurité, de protection et de travail ?

Exemple de chaussure de sécurité S3 de la société Lotto Works
Exemple de chaussure de sécurité S3 de la société Lotto Works

Les chaussures de sécurité doivent être conformes à la norme EN ISO 20345 qui impose :

  • une résistance à l’écrasement de 200 joules sur l’avant de la chaussure,
  • des semelles antidérapantes sur des sols lisses et gras en milieu industriel (norme XPS 73012),
  • l’arrière des chaussures fermé.

La norme EN ISO 20345 se décline ensuite en différentes classes qui correspondent à des protections spécifiques indiquées par des lettres :

  • A : chaussures antistatiques
  • Fo : semelles résistantes aux hydrocarbures
  • E : talon des semelles à absorption d’énergie
  • P : semelles résistantes aux perforations
  • Wru : tige résistante à la pénétration et à l’absorption d’eau
  • Wr : chaussures résistantes à l’eau

Les chaussures de sécurité classées selon la norme EN ISO 20345 :

Classes de la norme EN ISO 20345 A Fo E P Wru Wr
SB
SBP X
S1 X X X
S1P X X X X
S2 X X X X
S3 X X X X X
S4 (S2 + matières polymères) X X X X X
S5 (S3 + matières polymères) X X X X X X

 

Les protections suivantes ne rentrent pas dans le classement ci-dessus, mais sont aussi définies par la norme EN ISO 20345 :

  • Hro : semelles résistantes à la chaleur par contact
  • Hi : semelles isolées contre la chaleur
  • Ci : semelles isolées contre le froid
  • C : semelles avec une résistance électrique inférieure à 100 kW
  • CR : semelles résistantes à la coupure
  • ESD : chaussures dissipatrices des charges électrostatiques (norme EN ISO 61340-4-3:2001)
  • SRA : semelles antidérapantes sur sol carrelé
  • SRB : semelles antidérapantes sur sol métallique
  • SRC : semelles antidérapantes sur sol carrelé et sur sol métallique

Lorsque votre activité ne présente pas de risques liés à la chute d’objets lourds, vous pouvez vous intéresser aux chaussures de protection et chaussures de travail qui sont, à protections équivalentes (hors écrasement de l’avant du pied), plus confortables et moins chères que les chaussures de sécurité.

Les chaussures de travail classées selon la norme EN ISO 20347 :

Chaussures de travail (EN ISO 20347) 1 2 3 4 5 Protection correspondante
Bottes de protection X X
Arrière fermé X X X X X
Semelles résistantes aux hydrocarbures X X X X X Fo
Antistatiques X X X X X A
Talon à absorption de choc et d’énergie X X X X X E
Tige hydrofuge résistant à la pénétration et à l’absorption d’eau X X Wru
Semelles anti-perforations et à crampons X X P
Résistance électrique inférieure à 100 kW C

 

Les chaussures peuvent aussi répondre à la norme EN ISO 20346 si elles sont équipées d’embouts de protection résistant à un choc de 100 joules. Dans ce cas, on les appelle chaussures de protection.

Quel type de chaussures pour mon environnement de travail ?

Principales applications des chaussures de sécurité
Principales applications des chaussures de sécurité

Les chaussures de sécurité doivent être portées dans tous les secteurs d’activité qui présentent des risques de blessures au niveau du pied. Vous devrez déterminer le type de chaussures à prévoir en fonction de l’environnement de travail :

  • Pour les travaux en intérieur et en extérieur, par exemple sur les chantiers et dans les mines, il vaut mieux privilégier les chaussures de type S3, ou éventuellement S5 s’il faut régulièrement évoluer en milieu inondé.
  • Dans l’industrie agroalimentaire, en règle générale, le travail s’effectue en intérieur et dans un environnement sec. Dans ce cas, il est possible de s’orienter vers les chaussures de sécurité de type S1 ou S1P, s’il y a des risques de perforation des semelles. En fonction du type de revêtement des sols, vous devrez peut-être aussi prévoir une protection antidérapante de type SRA ou SRB, ou une semelle isolée contre le froid ou la chaleur.
  • Dans certains laboratoires, notamment pour l’industrie chimique, vous devrez prévoir des chaussures de sécurité, par exemple pour prévenir les risques liés aux produits utilisés. Vous pourrez dans ce cas choisir des chaussures de type S1 ou S2 s’il y a des risques d’aspersion.
  • Dans les ateliers, bien souvent les chaussures de type S1 ou S1P apportent les protections nécessaires, mais vous devrez bien sûr adapter le type de protection à vos risques spécifiques.
  • Pour l’industrie automobile, les chaussures doivent bien souvent répondre à des risques spécifiques tels que ceux liés aux postes de soudure. Dans ce cas, vous pouvez par exemple rechercher des chaussures de type S1 qui sont aussi classées Hro.
  • chantiers et mines
  • industrie agro-alimentaire
  • laboratoire
  • industrie automobile

Prix moyen observé

Pour une même catégorie de protection, les prix peuvent facilement varier de 1 à 10 en fonction notamment des matériaux choisis par le fabricant. De manière générale, on peut dire que les chaussures de premier prix apportent au minimum la sécurité exigée par la classe de protection et que plus le prix augmente, plus le fabricant aura veillé au confort de l’usager et à l’esthétique des chaussures.

Type de chaussure (norme EN ISO 20345) Protections complémentaires Prix TTC minimum constaté
S1 30€
S1 ESD 60€
S1 Hro 80€
S1P 30€
S1P ESD 50€
S1P Hro 70€
S1P SRC ESD 70€
S2 30€
S2 ESD 60€
S3 20€
S3 Hi 25€
S3 ESD 50€
S4 30€
S5 15€