Bien choisir une ensacheuse

Les ensacheuses sont des machines qui permettent le conditionnement des produits, liquides, fluides ou solides. Elles sont utilisées dans différents secteurs comme l’agroalimentaire, le médical et le pharmaceutique.

L’ensachage est constitué d’une étape de préparation du produit (pesage, comptage, dosage…) suivie d’une étape de remplissage puis coupage et scellage de l’emballage.

Il ne faut pas les confondre avec les machines d’emballage, les housseuses et autres thermoscelleuses.

Consulter les ensacheuses

  • Comment choisir votre ensacheuse ?

    Ensacheuse de la marque Automated Packaging Systems

    Pour choisir l’ensacheuse adaptée, vous devez déterminer pour quel type de produit vous avez besoin de cette machine. Il existe des ensacheuses pour la mise en sachet de liquides, de matières solides, de poudres, de produits gélatineux, de crèmes, etc. Vous devez aussi définir la matière de l’emballage que vous souhaitez utiliser, par exemple du film polyéthylène ou en PVC, rétractables ou non.

    Vous devez également vous interroger sur la cadence :

    • La capacité de remplissage par minute, c’est-à-dire le nombre de sachets ou de sacs par minute.
    • La capacité de remplissage par sac ou par sachet en millilitres, en litres, en grammes ou en kilos.

    Vous devez ensuite définir le type de conditionnement que nécessite votre produit :

    • Les dimensions du sachet ou du sac qui dépendent du volume du produit à emballer.
    • La forme du produit de conditionnement au départ, par exemple une bobine de plastique ou des sacs préformés.

    Vous devez enfin déterminer le type de scellage, c’est-à-dire si le processus de mise en sachet nécessite un scellage sur un, deux, trois ou quatre côtés, ce qui dépend de la forme initiale du produit de conditionnement :

    • Un sac préformé nécessite un scellage sur un côté. Le remplissage avant le scellage peut être manuel ou automatique.
    • Un conditionnement tubulaire nécessite un scellage sur deux côtés. Il faut introduire le produit à conditionner dans une gaine avant de sceller celle-ci et de la couper. Ce type de sachet peut être utilisé pour de la mise en sachet manuelle ou pour un fonctionnement entièrement automatique avec une ensacheuse de type FFS (Form Fill Seal).
    • Une bobine de film plat ou dossé nécessite un scellage sur trois côtés. Pour les liquides ou les poudres, le scellage du sac ou du sachet est effectué sur deux côtés avant le remplissage, ensuite le dernier côté est scellé et éventuellement découpé.
    • Un scellage sur quatre côtés peut être réalisé à partir de deux bobines ou d’une seule bobine dont le film sera coupé en deux. Avec une ensacheuse horizontale, le produit à conditionner est déposé sur le film inférieur avant la mise en place du film supérieur et du scellage sur les quatre côtés (par exemple pour les sachets de thé). Avec une ensacheuse verticale, les deux parties du film sont scellées sur trois côtés avant le remplissage, puis le quatrième côté est scellé et enfin découpé.
  • Ensacheuse horizontale ou verticale ?

    Ensacheuse horizontale de la marque PFM Packaging Machinery

    Le type de produit à mettre en sachet détermine le type d’ensacheuses dont vous avez besoin :

    • Les ensacheuses verticales sont destinées à la mise en sachet de liquides, de poudres, de produits gélatineux, de crèmes ou de petites pièces. Elles utilisent la gravité pour le remplissage.
    • Les ensacheuses horizontales sont destinées à l’emballage de produits solides, qu’ils soient ou non en un seul bloc, par exemple du fromage, de la viande, du savon, des biscuits, etc.
    • Les ensacheuses inclinées sont une déclinaison des ensacheuses verticales car elles utilisent aussi la gravité pour le remplissage et sont destinées à l’emballage de produits fragiles ou de produits lourds et agressifs.
  • Quels sont les différents types d’ensacheuses ?

    Ensacheuse flow-pack de la marque Ishida

    En fonction du type de produit que vous devez mettre en sachet, vous pouvez trouver différents types d’ensacheuses :

    • Ensacheuse flow-pack (V-FFS pour les ensacheuses verticales ou H-FFS pour les ensacheuses horizontales). Les ensacheuses flow-pack fonctionnent en trois étapes : la formation du sac avec le scellage du fond à partir d’une bobine de film plat, de film tubulaire ou de film dossé, le remplissage et le compactage du produit, et enfin la fermeture du sac.
    • Ensacheuse stick pack : les ensacheuses stick pack sont des machines à mouvement continu qui permettent la mise dans un tube (réalisé par un conformateur à partir d’une bobine de film) de liquides, de poudres ou de granulés, puis le scellement sur deux côtés et la découpe des sachets sous forme de chapelets (plusieurs sachets restent solidaires) ou de doses individuelles.
      Pour les produits alimentaires ou pharmaceutiques, l’ensacheuse peut intégrer un système d’injection d’azote pour une meilleure conservation du produit.
    • Ensacheuse pondérale : les ensacheuses pondérales permettent de remplir des sacs à gueule ouverte tout en pesant le produit à l’intérieur. Le sac est ensuite scellé. Ce type d’ensacheuse peut être entièrement automatisé ou à fonctionnement semi-automatique.
      Certaines ensacheuses pondérales proposent un remplissage par le fond pour minimiser l’émission de poussières et assurer une mise en sac hygiénique. Pour les poudres très fines, vous pouvez vous orienter vers les ensacheuses à remplissage par aspiration qui utilisent des sacs à valve poreux. Pour les matières compressibles telles que les matériaux isolants en vrac, vous pouvez vous tourner vers une ensacheuse à compression, qui permet de réduire fortement les dimensions du sac pour un même poids de matière et facilite la palettisation de vos produits.
    • Ensacheuse sous vide : les ensacheuses sous vide sont une sous-catégorie des ensacheuses listées ci-dessus, car elles permettent de réaliser la mise sous vide avant le scellage final du sac ou du sachet.
  • Quelles sont les autres caractéristiques à prendre en compte ?

    Certaines ensacheuses peuvent intégrer le marquage des sacs ou des sachets, que ce soit par jet d’encre, par transfert thermique ou par impression laser.

    Certains fabricants peuvent vous proposer des ensacheuses équipées d’options supplémentaires, par exemple :

    • Une unité de formation de poignée : cette option peut être intéressante pour vos clients si vous réalisez des sacs encombrants ou lourds.
    • Une double soudure en partie haute, avec une perforation pour l’accrochage.
    • La fermeture automatique des sacs par lien clip.
    • La mise en place automatique de bouchons.
    • La mise en place automatique d’étiquettes.
Guides connexes
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...
2 commentaires
  • Mbaye Elhadj dit :

    Bonjour
    L’explication est dans l’ensemble claire, nette et précise.
    Mais il y’a une partie dont je ne comprends toujours pas c’est l’injection d’azote.
    Pouvez vous m’expliquer ou m’envoyer un lien pour mieux le comprendre merci.

    • Raafat Cheaytani dit :

      L’azote est un gaz inerte composant 78% de l’air que nous respirons. Ce procédé d’emballage consiste à retirer l’air du contenant par vide complet, puis à remplacer celui-ci par de l’azote gazeux (N2). Le sachet est ensuite scellé hermétiquement, sans devenir aussi rigide que lorsque emballé sous vide. Ce procédé d’emballage, bien que plus coûteux, est cependant beaucoup plus efficace pour préserver la qualité des aliments par exemple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *