Le Salon Online de l'Industrie

Bien choisir un capteur d’humidité

 

Le capteur d’humidité mesure la teneur en eau du gaz et des solides. Le capteur d’humidité relative sert à capter la teneur en humidité de l’air, tandis qu’un capteur d’humidité pour matériaux solides capte la teneur en humidité des matériaux solides.
Les capteurs d’humidité s’utilisent dans tous les secteurs industriels, dans les laboratoires et dans les centres de production.
Les capteurs d’humidité relative servent à contrôler les conditions climatiques, tandis que les capteurs d’humidité pour matériaux solides servent à analyser la qualité des matériaux tels que du bois ou du béton.

Consulter les capteurs d'humidité

  • Comment choisir un capteur d’humidité ?

    Pour choisir votre capteur d’humidité, vous devez d’abord déterminer à quoi il doit vous servir. En effet, vous n’aurez pas besoin du même type de capteur d’humidité pour mesurer l’humidité dans l’air ou pour mesurer le taux d’humidité dans des solides ou dans des huiles.

    Vous devez ensuite faire votre choix en fonction de la précision dont vous avez besoin, de la répétabilité des mesures que vous voulez effectuer et de la stabilité des mesures à long terme.

    Selon l’environnement où le capteur d’humidité sera installé, vous devez définir s’il doit être résistant aux contaminants chimiques et physiques (poussières), quelles devront être ses dimensions maximales et quel sera son principe de montage ou de fixation.

    Certains capteurs peuvent être sensibles à la condensation, notamment les capteurs d’humidité résistifs. Si votre capteur est susceptible d’être soumis à ce phénomène, il est préférable de vous intéresser par exemple aux capteurs capacitifs ou aux capteurs à point de rosée.

    Selon vos besoins, il sera peut-être nécessaire de choisir un capteur interchangeable, c’est-à-dire un capteur prévu pour être remplacé facilement sans avoir à recalibrer le système.

    Avec tous ces éléments, vous pourrez ensuite déterminer quelle technologie de capteur est la mieux adaptée à votre besoin.

  • Quels sont les différents types de capteurs d’humidité ?

    Il existe quatre grandes catégories de capteurs d’humidité :

    • Les capteurs d’humidité capacitifs ou  sondes capacitives sont les capteurs les plus courants ; leur capacité varie en fonction de l’humidité relative de l’air ambiant.
    • Les capteurs d’humidité résistifs fonctionnent sur le principe du changement de résistance de certains matériaux en présence d’humidité. Les mesures peuvent être très précises, mais la plage de mesures de ce type de capteur est réduite, et selon le modèle, ils peuvent être sensibles à la condensation.
    • Les capteurs à point de rosée (dew point) : ces capteurs sont très précis, mais leur temps de réponse est relativement long.
    • Les capteurs d’humidité à micro-ondes : la fréquence de résonance d’un résonateur à micro-ondes varie en fonction du taux d’humidité. Cette technique est notamment utilisée pour vérifier l’humidité dans les matériaux et notamment les matériaux à écoulement fluide (béton, granulats, céréales, eaux usées, etc.).

    Types de capteurs d’humidité :

    • sondes capacitives
    • capteurs résistif
    • capteurs à point de rosée
    • capteurs à micro-ondes
  • Pourquoi choisir un capteur d’humidité capacitif ?

    Capteur d’humidité capacitif ROTRONIC

    Les capteurs d’humidité capacitifs sont faits pour mesurer l’humidité relative de l’air. Ils ont un temps de réponse très rapide lors des changements de taux d’humidité. Ils sont aussi intéressants pour mesurer de faibles taux d’humidité (moins de 15 % d’humidité relative).
    Le signal en sortie du capteur capacitif est directement proportionnel à l’humidité relative mesurée et est indépendant de la pression ambiante.
    Ces capteurs peuvent être utilisés sur de longues périodes sans entretien. Ils peuvent être utilisés même en cas de températures négatives. Par contre, ils sont sensibles à la condensation et aux polluants s’ils ne sont pas protégés de façon spécifique.
    Les capteurs prévus pour le contrôle des systèmes de chauffage ou de climatisation peuvent généralement mesurer entre 10 et 95 % d’humidité relative, pour des températures variant de -40 à +60 °C.
    Les capteurs capacitifs prévus pour fonctionner en milieu industriel peuvent mesurer entre 0 et 100 % d’humidité relative, pour des températures variant de -80 à +190 °C.

    Avantages :

    • humidité relative de l’air
    • temps de réponse
    • pour les faibles taux d’humidité
    • indépendant de la pression ambiante
    • mesure entre 0 et 100% d’humidité
    • pour des température entre -80 et +190°C
  • Pourquoi choisir un capteur d’humidité résistif ?

    Capteur d’humidité résistif de la marque Rotronic

    Un capteur d’humidité résistif vous permet de mesurer le taux relatif d’humidité contenue dans l’air ou dans des matériaux solides, en poudre ou en granulats. Ce type de capteur est économique et peut être intéressant pour vous si vous n’avez pas besoin d’une grande précision de mesure, car l’hystérésis peut être importante.
    Les capteurs d’humidité résistifs sont interchangeables (c’est-à-dire que le capteur peut être remplacé par un capteur identique avec un écart potentiel de mesure de l’ordre de 2 % d’humidité relative entre l’ancien et le nouveau capteur) et leur remplacement ne nécessite pas de réétalonner le système.
    Ces capteurs d’humidité résistifs permettent généralement de mesurer entre 5 et 95 % d’humidité relative, pour des températures comprises entre -10 et +50 °C. Leur temps de réponse est de l’ordre de 10 à 30 secondes, pour une précision de l’ordre de 5 %.
    Les capteurs résistifs peuvent mesurer l’humidité relative contenue dans différents matériaux tels que les matériaux de construction, le bois ou les céréales.
    En cas de condensation, les mesures de certains capteurs peuvent être faussées. Si votre capteur risque d’être soumis à ce phénomène, vous devez en choisir un qui n’y est pas sensible, par exemple un capteur résistif avec un revêtement céramique.

    Avantages :

    • Taux d’humidité relative dans l’air ou les solides
    • économique
    • interchangeables
    • mesure entre 5 et 95% d’humidité
    • pour des température entre -10 et +50°C
  • Pourquoi choisir un capteur d’humidité à point de rosée ?

    Capteur d’humidité à point de rosée de la marque Ahlborn

    Les capteurs d’humidité à point de rosée permettent d’effectuer des mesures très précises (de l’ordre de 2 %) et facilement reproductibles pour mesurer de faibles taux d’humidité. Leur stabilité est excellente, mais il est recommandé de les étalonner tous les deux ans. Ces capteurs offrent un temps de réponse rapide et une grande plage de mesure. Ils résistent à la condensation, aux salissures et aux contaminants chimiques.

    Avantages :

    • Haute précision
    • temps de réponse rapide
    • grande étendue de mesure
  • Pourquoi choisir un capteur d’humidité à micro-ondes ?

    Capteur d’humidité à micro-ondes Hydronix

    Les capteurs d’humidité à micro-ondes permettent de mesurer le taux d’humidité en temps réel dans les matériaux, par exemple les agrégats comme le béton en cours de malaxage ou dans les chapes. Cette méthode de mesure est très fiable car insensible aux perturbations (présence d’impuretés, couleur, taille des particules, température…).
    Certains capteurs à micro-ondes peuvent être utilisés sur site, par exemple pour mesurer le taux d’humidité d’un produit acheminé sur un convoyeur, et d’autres sont prévus pour être utilisés en laboratoire avec des échantillons. Le capteur n’a pas besoin d’être en contact avec le produit pour effectuer la mesure.

    Avantages :

    • mesure en temps réel
    • exact et fiable
    • sans contact
  • Qu’est-ce que l’humidité relative ?

    L’humidité relative (HR) est le rapport entre la quantité de vapeur d’eau contenue dans une masse d’air à une température donnée et la quantité maximale de vapeur d’eau que pourrait contenir cette même masse d’air. Cette valeur est indiquée en pourcentage. Lorsque la masse d’air est saturée en vapeur d’eau, l’humidité relative est de 100 %.
    Vous devez mesurer le taux d’humidité relative dans l’air lorsque vous cherchez à maintenir une zone de confort (par exemple en régulant un système de chauffage ou de climatisation). Vous devez mesurer le taux d’humidité dans les produits (par exemple les produits alimentaires) lorsque vous devez assurer leur conservation, ou pour les matériaux de construction, par exemple pour vérifier que le mélange de béton est conforme.

  • Quelles autres caractéristiques faut-il prendre en compte pour choisir un capteur d'humidité?

    L’humidité relative étant directement liée à la température, la plupart des capteurs d’humidité intègrent aussi un capteur de température. Si ce n’est pas le cas, vous devrez prévoir l’installation d’un capteur de température pour pouvoir exploiter correctement les données fournies par le capteur d’humidité.

    Vous devez aussi choisir votre capteur en fonction de son type de sortie. Celle-ci peut être analogique ou numérique, et dans ce cas, elle nécessite une interface spécifique. Certains capteurs peuvent être proposés avec un afficheur pour une lecture directe des données mesurées.

    Vous devez également prendre en compte dans votre choix les dimensions de votre capteur et son principe de montage (fixation murale, capteur enfichable, capteur à visser, etc.), ou son poids lorsque le capteur est prévu pour être manipulé par un opérateur (mesures du taux d’humidité dans un bâtiment par exemple).

    • capteur de température
    • type de sortie
    • dimension et montage
Guides connexes
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *