The online industrial exhibition

Bien choisir une bétonnière

Une bétonnière est une machine qui mélange de façon homogène le ciment, des agrégats tels que le sable ou le gravier, et l’eau pour former du béton. Une bétonnière utilise un tambour rotatif pour mélanger les composants. Pour les petits travaux, on emploie souvent des bétonnières mobiles pour fabriquer le béton sur le chantier de construction et laisser aux travailleurs suffisamment de temps pour l’utiliser avant qu’il ne durcisse.

Consulter les bétonnières

  • Comment choisir une bétonnière ?

    Bétonnière de la marque IMER International
    Bétonnière de la marque IMER International

    Une bétonnière est composée d’un moteur, d’une cuve en rotation, d’un volant (sur le côté) qui permet d’incliner la cuve et enfin d’un châssis rigide. La cuve est équipée de pales hélicoïdales et fixes qui mélangent les matériaux pour obtenir un mélange homogène. Le moteur peut être électrique, thermique ou, plus rarement, hydraulique.

    Pour choisir la bétonnière adaptée à vos travaux, il vous faut d’abord déterminer le volume de béton dont vous aurez besoin. Il est important de savoir qu’une cuve peut au maximum être remplie à 80 %. Attention, quand un fabricant parle de volume de malaxage, c’est donc 80 % du volume de la cuve : deux volumes à ne pas confondre.

    Dans vos critères de choix, il faudra également prendre en compte la fréquence d’utilisation de la bétonnière.

    • Usage ponctuel (petits chantiers). Si vous avez besoin d’une bétonnière pour un seul chantier, une cuve de 60 litres pourra suffire. Préférez une bétonnière électrique pour cet usage.
    • Usage fréquent (chantiers moyens). Ici, la bétonnière de 120 litres suffit en général. Selon l’importance des travaux, vous pouvez augmenter le volume à 160 ou 190 litres. Si vous travaillez sur des chantiers où l’accès à l’électricité est garanti, préférez une bétonnière électrique.
    • Usage régulier ou intensif (gros chantiers, chantiers professionnels). Si vous avez besoin de béton non stop, tous les jours, il vous faudra opter pour une cuve plus importante, 250 litres au minimum (à calculer selon vos besoins). Pour cet usage, préférez un modèle thermique pour éviter les problèmes d’alimentation en électricité.
  • Pourquoi choisir une bétonnière électrique ?

    Bétonnière électrique de la marque CamelWay
    Bétonnière électrique de la marque CamelWay

    Vous pouvez opter pour une bétonnière électrique pour un usage ponctuel ou même fréquent sur des chantiers de taille moyenne. Ces bétonnières sont souvent monophasées 220 V pour une puissance de 500 à 1 500 watts. Pour une puissance supérieure, elles sont triphasées 380 V.

    La bétonnière électrique a de nombreux avantages :

    • Faibles coûts : faible prix de vente, quasiment aucun entretien, pas de consommable (huile ou essence).
    • Peu importe la température extérieure, son démarrage est immédiat.
    • Grâce à sa taille compacte, elle s’utilise facilement à l’intérieur.
    • Plus légère et plus maniable qu’une bétonnière thermique.

    Elle comporte aussi quelques inconvénients :

    • Besoin d’avoir une alimentation électrique sur chantier.
    • Ne convient pas à une utilisation intensive.
  • Pourquoi choisir une bétonnière thermique ?

    Bétonnière à moteur diesel de la marque SIRL SA
    Bétonnière à moteur diesel de la marque SIRL SA

    La bétonnière thermique est un incontournable sur les gros chantiers où elle est utilisée quasiment tous les jours. Plus bruyante, plus lourde et plus encombrante qu’une bétonnière électrique, elle a néanmoins suffisamment d’avantages pour faire oublier ses inconvénients :

    • Autonome : elle fonctionne à essence ou diesel, donc elle ne dépend pas d’une alimentation électrique.
    • Mieux adaptée aux gros chantiers : les moteurs thermiques sont plus puissants et plus robustes que les moteurs électriques.
    • Durée de vie plus longue.
    • Facile à déplacer : généralement équipée de pneus gonflables et tractables sur route, elle n’a pas besoin d’être remorquée pour être déplacée.

    Inconvénients :

    • Son poids.
    • Son niveau sonore.
    • Parfois difficile à démarrer.
  • Quelles sont les alternatives à l’emploi d’une bétonnière ?

    Camion malaxeur de la marque Titan Makina
    Camion malaxeur de la marque Titan Makina

    Il existe d’autres alternatives à l’achat ou la location d’une bétonnière. Vous pouvez par exemple vous faire livrer du béton tout prêt.

    Le camion malaxeur :

    Le camion malaxeur, aussi appelé camion toupie, est un camion spécialisé dans le transport de béton frais. La cuve rotative dans laquelle se trouve le béton est légèrement inclinée. La rotation, transmise généralement par un ensemble moteur-pompe hydraulique, permet le brassage continu du matériau et empêche la ségrégation du béton pendant le transport. Les camions malaxeurs peuvent transporter de 4 à 10 m3 de béton.

    Ils existent aux dimensions suivantes :

    • 4×2 ou 4×4 (19 t maxi) pouvant transporter 4 m3 de béton (soit environ 9,2 t)
    • 6×4 (26 t maxi) pouvant transporter 5,5 m3 de béton (soit environ 13,2 t)
    • 8×4 (32 t maxi) pouvant transporter 7,5 m3 de béton (soit environ 18 t)
    • Semi-remorque 2 essieux (38 t maxi) pouvant transporter 10 m3 de béton (environ 24 t)

    Attention à bien tenir compte du facteur temps lors des livraisons, car le brassage continu n’empêche pas la prise du béton. Ainsi, pour garder toutes ses qualités, le béton ne doit pas séjourner durant une trop longue période dans le camion (en général, deux heures maximum).

    Le camion malaxeur avec tapis :

    C’est le même principe que le camion malaxeur classique, mais au lieu de couler le béton à sa sortie, il a un organe de manutention qui lui permet d’acheminer le béton jusqu’au lieu de coulage. Ce type de camion est particulièrement adapté pour des chantiers difficiles d’accès, des chantiers à étages, voire en profondeur. Le bras de coulage peut couvrir une distance de 10 à 16 m et une hauteur de 8 m.

    Camion pompe de la marque CIFA
    Camion pompe de la marque CIFA

    Le camion pompe

    Le camion pompe est également un véhicule de manutention permettant d’acheminer le béton dans des endroits éloignés ou difficiles d’accès. Grâce à son organe de manutention, il peut livrer du béton à des distances de plus de 150 mètres tout en débitant environ 20 à 150 m3 par heure.

    Parmi les différentes techniques de pompage, on trouve :

    • La pompe à pistons : un système de pistons et cylindres, dont l’un a pour fonction d’aspirer le béton, tandis que l’autre participe au rejet du matériau.
    • La pompe à rotor : l’écrasement d’un conduit souple, assuré par une pièce tournante, active le pompage.

    Attention à la technique utilisée car certains bétons ne peuvent être pompés que par l’un ou l’autre des systèmes.

    Autobétonnière de la marque AUSA
    Autobétonnière de la marque AUSA

    L’autobétonnière

    Contrairement au camion toupie qui transporte du béton préalablement mélangé en usine, dans l’autobétonnière le béton n’est mélangé qu’une fois arrivé sur le site de livraison. Cela évite le béton séché et permet d’avoir un matériau de meilleure qualité. L’autobétonnière est à la fois plus écologique et plus économique, car capable de produire précisément la quantité de béton nécessaire à chaque projet. Elle évite donc le gaspillage de béton, coûteux et nocif pour l’environnement.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...
Guides connexes
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *