Le Salon Online de l'Industrie

Bien choisir une pelleteuse

Une pelle mécanique, également nommée pelle hydraulique, pelleteuse ou excavatrice est un engin constitué d’un châssis porteur à roues ou à chenilles sur lequel repose une tourelle pivotante qui réunit le poste de conduite, le moteur, les systèmes hydrauliques et le bras.

Le bras qui imite grossièrement les mouvements d’un bras humain permet d’utiliser différents outils, le plus courant est un godet permettant de creuser le sol, mais une pelle peut également accepter des brise-roches, pinces, grappins, fourches de manutention, outils de démolition, etc. Cette polyvalence en fait un engin incontournable pour les travaux de terrassement sur les chantiers de construction, mais également dans la manutention des produits en vrac, la démolition, l’exploitation des mines et carrières ou l’exploitation forestière.

Consulter les pelleteuses

  • Comment choisir votre pelleteuse ?

    Il existe deux principales familles de pelles mécaniques, les pelles équipées de roues et celles équipées de chenilles, ces deux configurations ont leurs avantages et inconvénients et vous devrez d’abord déterminer laquelle est la plus adaptée à vos besoins.

    Vous devrez ensuite déterminer si vous avez besoin d’une pelle « standard » ou d’une configuration particulière. Il n’y a pas beaucoup de différences morphologiques entre les différentes pelles, même d’un constructeur à l’autre, la pelle mécanique est un engin polyvalent et il suffit souvent de changer son outil en fonction du travail à réaliser.

    Toutefois il existe quelques configurations adaptées à des conditions particulières, exemple:

    • Les pelles de démolition dont le bras a été allongé pour pouvoir atteindre le haut des bâtiments avec leurs outils de démolition, leur cabine est en général protégée des chutes de matériaux et peut être inclinable vers le haut pour permettre à l’opérateur de voir où il travaille.
    • Les pelles sans déport arrière qui peuvent pivoter sans dépasser de la surface au sol de l’engin, ce qui permet de pouvoir travailler à proximité de parois sans risquer de les toucher.
      Les pelles araignées équipées de « jambes » articulées permettant de travailler sur des terrains escarpés ou difficiles.
    • Les pelles dites « multifonctions » dont le bras possède des articulations supplémentaires permettant d’augmenter la gamme de mouvements possibles et donc la polyvalence de la machine.
    • On peut également citer les versions rail/route destinées à se déplacer sur les réseaux ferroviaires, les modèles amphibies pour travailler sur des plans d’eau, …

    Le critère principal de choix pour une pelleteuse est sa taille et sa puissance. La taille de la machine est caractérisée par son poids en ordre de marche ( on parle d’une pelle de 10 tonnes par exemple ) La gamme de tailles disponibles est très large, de moins d’une tonne pour les plus petits modèles à plus de 100 tonnes pour les pelles utilisées dans les mines à ciel ouvert.
    Vous devrez choisir une pelle adaptée à vos besoins, un modèle trop petit pourra ne pas répondre aux besoins du travail à réaliser, un modèle trop grand pourra se révéler trop encombrant et surtout trop onéreux.
    Le poids de la pelle donne une idée globale de la taille de la machine mais il est important de s’assurer que le bras pourra atteindre la distance maximale à laquelle on devra travailler, la plupart des fabricants donnent dans leur documentation technique un graphique représentant la cinématique du bras et donc les hauteurs et profondeurs max qu’il peut atteindre.

    Un autre paramètre important est la puissance du moteur qui alimente notamment le groupe hydraulique qui fournit la puissance au bras et aux outils qui y sont éventuellement montés. Elle est plus ou moins corrélée avec la taille de la machine mais peut varier, un moteur plus puissant pourra permettre de réaliser des travaux plus difficiles.
    Les pelles sont équipées de moteurs diesels, même si l’on a vu apparaître ces dernières années quelques modèles hybrides diesel/électrique équipés de systèmes de récupération d’énergie.
    Ces équipements sont donc soumis aux normes anti-pollution en vigueur dans les pays où ils vont travailler, les plus connues sont les normes Tier américaines et Euro Stage pour l’Europe.

    Après avoir établi les caractéristiques principales de la machine dont vous avez besoin, le choix d’une pelle pourra se faire sur des critères comme l’ergonomie du poste de conduite, les équipements de confort ou d’aide au travail ou le niveau sonore.

    Les principaux critères pour choisir une pelleteuse :

    • Utilisation
    • Taille/Poids
    • Puissance/norme moteur
  • Pourquoi choisir une pelle à chenilles ?

    Vous choisirez une pelle à chenilles si la machine doit travailler sans trop se déplacer dans des zones non nivelées ou sur des terrains meubles. En effet, les chenilles offrent une capacité de traction excellente et une bonne répartition de la masse sur la totalité de leur surface de contact.
    L’écartement et la largeur des chenilles favorisent la stabilité de la machine, les chenilles larges sont également intéressantes sur les terrains très meubles (marécageux) mais auront tendance à s’user plus rapidement sur un terrain plus dur (et abrasif).

    En contrepartie, la vitesse de déplacement d’une pelle sur chenilles ne dépasse pas les 5 km/h, elles sont donc réservées à des applications où la pelle n’est pas obligée de se déplacer fréquemment et sur des distances significatives.
    Les pelles à chenilles représentent la majorité des modèles disponibles et peuvent atteindre un poids en ordre de marche de 980 tonnes (et une puissance de 3 000 kW) pour les plus gros modèles utilisés dans les mines.

    Avantages/inconvénients des pelles à chenilles

    • Traction excellente sur terrains meubles
    • Déplacements lents
  • Pourquoi choisir une pelle sur roues ?

    Une pelle sur roues offre une vitesse de déplacement nettement plus importante, de l’ordre de 35 km/h, elle est donc plus adaptée pour les applications où la machine doit faire preuve de mobilité.
    En contrepartie, les roues offrent une moins bonne traction que les chenilles à cause de leur surface de contact avec le sol inférieure mais elles se révèlent plus adaptées pour travailler sur des surfaces dures (béton, asphalt, etc…).

    Les pelles sur roues ne dépassent pas un poids en ordre de marche de l’ordre de 130 tonnes et une puissance de 400 kW.

    Avantages/inconvénients des pelles sur roues

    • Bonne mobilité
    • Moins bonne traction sur terrain meuble
    • Déplacements rapides
    • Adaptées aux sols durs
  • Quelle taille de pelle choisir ?

    Les constructeurs proposent une gamme très large de tailles de pelle, de moins d’une tonne à plusieurs centaines. On peut définir des gammes de taille pour segmenter l’offre :

    Poids en ordre de marche  Appellation courante  Utilisation
    < 1 tonne
    < 2 204 lb
    Micropelle Ce type de pelle peut être utilisée pour de petits travaux, dans l’agriculture ou dans le bâtiment, leur avantage est de pouvoir manœuvrer dans des zones très étroites, y compris à l’intérieur d’un bâtiment.
    < 6 tonnes
    < 13 227 lb
    Minipelle Pelle compacte La minipelle est à privilégier pour des travaux de creusement de fondations ou de terrassement pour un logement individuel, pour aménager une piscine ou creuser une tranchée afin de faire passer des canalisations.
    < 10 tonnes
    < 22 046 lb
    Midipelle La midipelle peut être classée dans les minipelles par les fabricants. Elle permet des travaux un peu plus importants tout en restant un matériel peu encombrant.
    < 30 tonnes
    < 66 138 lb
    Pelle standard Pelle moyenne Ce type de pelle est adaptée aux travaux de terrassement ou de démolition sur les chantiers importants.
    < 100 tonnes
    < 220 462 lb
    Pelle lourde Ces pelles servent principalement pour les gros travaux de terrassement ou pour le levage de charges très lourdes.
    > 100 tonnes
    > 220 462 lb
    Pelle minière, Pelle de production Ces pelles sont principalement employées dans les carrières, par exemple pour l’extraction de minerai.

    Les gammes de taille de pelles :

    • Micropelle
    • Minipelle
    • Pelle midi
    • Pelle standard
    • Pelle lourde
  • Qu’est-ce qu’une pelle araignée ?

    Une pelle araignée, aussi appelée pelle à avancement au pas, peut ou non être montée sur roues, mais elle est surtout équipée de stabilisateurs télescopiques et/ou articulés lui permettant de travailler de façon stable dans des endroits très escarpés.

    Ces pelles peuvent par exemple être utilisées pour des travaux acrobatiques sur des zones présentant de fortes pentes ou pour des travaux forestiers dans des zones montagneuses.

  • Tendance

    Après l’apparition il y a quelques années d’engins à motorisation hybride, une tendance d’avenir pour les pelles est certainement l’apparition au cours de l’année 2018 de modèles de pelles 100% électriques alimentées par batteries.
    En l’absence de moteur diesel ces pelles présentent un niveau sonore de fonctionnement extrêmement faible et une absence totale d’émissions polluantes, elles sont donc tout à fait indiquées pour les chantiers en milieu urbain.

Guides connexes
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...
Aucun commentaire
Aucun commentaire possible